Le sorgho s’installe partout en Europe, la preuve par 4.


Après la Bulgarie, l’Espagne et la Roumanie, le sorgho créé l’événement dans le Sud-Ouest de la France. Et ce n’est qu’un début.

Sorghum ID en Bulgarie pour promouvoir le sorgho auprès des industriels de l’alimentation animale :
Dans le cadre des plans de promotion, Sorghum ID est intervenu le 20 avril à la conférence organisée par la BFMA (Association Bulgare des Fabricants d’Aliments du Bétail). Cette conférence réunissant une centaine de personne a permis de présenter l’association, ses objectifs et ses ambitions mais aussi les atouts du sorgho dans l’alimentation animale, en particulier chez les monogastriques. Un zoom a été porté sur la génétique européenne dépourvue de tanin afin de lever toute inquiétude de l’utilisation du sorgho dans les recettes industrielles. L’intervention de Sorghum ID a été complétée par celle du Dr Kalin SLANEV de l’institut agricole de Shumen (organisation membre de Sorghum ID). Celui-ci a présenté les intérêts agronomiques du sorgho en Bulgarie, notamment pour pallier les sécheresses récurrentes et de très fortes températures que rencontre le pays, principalement dans le sud. Bien que le sorgho soit encore peu développé en Bulgarie (~ 6 000 ha), cette journée a permis de susciter l’intérêt auprès des industriels, maillon essentiel au développement de la culture.

Sorghum ID promeut le sorgho en Espagne et en Roumanie :
C’est dans le cadre des plans de promotion que Sorghum ID est intervenu au mois de mars dans deux conférences. La première en Espagne (au nord-ouest de Madrid dans la région de Castilla y Leon) sur le thème  » Produire en période de sécheresse  » avec la participation d’environ 230 producteurs. En effet, l’Espagne subit depuis plusieurs années des sécheresses à répétition et lorsqu’elles sont conjuguées aux restrictions de l’irrigation, le simple fait de produire devient de plus en plus difficile. C’est dans ce contexte que Sorghum ID est intervenu pour présenter le sorgho, et notamment sa résistance à la sécheresse. Parallèlement, un focus sur la valorisation, car l’Espagne utilise beaucoup de sorgho dans l’alimentation porcine et principalement importé de France et d’Ukraine. La seconde conférence s’est déroulée en Roumanie à l’institut technique d’agriculture de Balotesti, non loin de Bucarest. Organisée à l’initiative de l’Association Nationale des Fabricants d’Aliments du Bétail avec un public composé d’industriels et de traders, cette conférence a permis à Sorghum ID de présenter le marché du sorgho en Europe et ses atouts dans l’alimentation animale, en particulier chez les monogastriques (volailles et porcs). Un zoom sur la très faible teneur en tanins des variétés européennes a aussi permis de lever tout a priori et crainte à l’utilisation du sorgho dans les rations.

Sorghum ID aux « Culturales » : l’événement agronomique annuel français à ne pas manquer
« Les Culturales » : plus qu’un salon qui réunit 250 exposants, c’est la vitrine agronomique et de recherche & développement pour les productions végétales en particulier céréalières. Ainsi, c’est pour les 10.000 visiteurs une occasion unique d’échanger avec des experts et des chercheurs pour découvrir de nouvelles pratiques, de nouvelles innovations . Sorghum ID y avait particulièrement sa place, notamment pour cette édition 2018 , puisque « Les Culturales » se déroulaient dans la région de Toulouse, terre de prédilection du sorgho. Ainsi, les producteurs et chefs d’entreprises agricoles ont été nombreux à se rendre sur le stand de Sorghum ID pour des questions et demandes d’informations très variées concernant le choix variétal, les différents types de sorgho, les débouchés et la valorisation du sorgho ; qu’il s’agisse d’alimentation humaine, d’alimentation animale ou encore pour la méthanisation. Un stand Sorghum ID où la convivialité était au rendez-vous avec bière de sorgho et pop-sorgho…

 

On continue ?

La coopérative Arterris utilise le sorgho depuis les années 80.

Questionnaire #2