Réussir
sa protection sanitaire.

Maladies

Fonte des semis

À savoir : différentes maladies fongiques peuvent affecter les semences lors de la germination et de la levée et les jeunes plantules de sorgho : Pythium, Rhizoctone, Mildiou, …

Conseil : bien choisir ses semences, car la protection contre ces maladies est assurée par le traitement fongicide réalisé sur les semences certifiées.

 

Maladies en végétation

À savoir :
Les principales maladies qui peuvent nuire au sorgho en végétation sont liées à des champignons de type Fusarium ou Macrophomina.

  • Ces maladies fongiques se développent en général en seconde partie de cycle ; elles provoquent une pourriture du collet et du bas de tige entraînant dans les cas les plus graves des ruptures d’alimentation, un dessèchement des plantes et des problèmes de verse en fin de cycle.
  • Leur développement est pour l’essentiel lié à des stress climatiques (fortes températures et stress hydrique) au cours du remplissage des grains.
  • Les symptômes se caractérisent, pour les 2 maladies, par des tissus internes en lambeaux au niveau du bas de la tige, associés, pour la fusariose, à des décolorations internes roses à violettes et, pour le Macrophomina, à la présence de microsclérotes.

Conseils :

  • Le risque peut-être réduit en diminuant la densité de semis , et avec une bonne gestion de l’irrigation : en sol à réserve hydrique faible, un apport d’eau durant la phase de remplissage des grains peut être une solution efficace.
  • Concernant la fusariose, le choix de variétés à bon comportement est fortement recommandé.

Le choix variétal :

L’espèce Sorgho a plus de 300 variétés inscrites au catalogue européen, en grain et fourrage, avec un très fort renouvellement depuis 2014 surtout avec les solutions hybrides précoces toujours plus performantes. De plus, le choix variétal est un élément primordial à la réussite de la culture du sorgho. Vous trouverez ci-dessous les liens internet des sociétés semencières ayant à leur catalogue des semences de sorgho :
Caussade Semences
Euralis Seeds
KWS

RAGT Semences

Semences de Provence

Insectes

Ravageurs du sol + photo taupin si possible ?
À savoir :
En situations à risque, des dégâts de taupins peuvent affecter le sorgho. Des attaques peuvent se produire principalement pendant la phase de germination – levée. Elles provoquent des pertes à la levée. Les dégâts seront accentués par des conditions climatiques peu poussantes. Des attaques plus dispersées peuvent toucher des plantes plus développées (2 à 6 feuilles) avec un flétrissement de la dernière feuille associé à une perforation au niveau du collet entraînant la mortalité de la plante.

Conseils :
La première règle de prévention consiste à privilégier des conditions favorables à une levée rapide de la culture : sol suffisamment réchauffé (attention aux semis trop précoces), bien préparé, semis régulier (profondeur, contact grain – sol), …

Ensuite, il est possible d’utiliser des semences traitées avec un insecticide ou d’appliquer un traitement du sol localisé au semis*.

Pyrale et sésamie

À savoir :
Les insectes foreurs du maïs (pyrale, sésamie) peuvent attaquer le sorgho. Les dégâts sont moindres que ceux des taupins et à ce jour, l’incidence sur le rendement est limitée. Les symptômes se traduisent par des perforations de feuilles visibles courant montaison puis par des galeries dans la partie inférieure des tiges.
Conseils :
La solution de lutte agronomique consiste à broyer finement des résidus de récolte.
Une intervention avec un insecticide autorisé est possible en cas de forte infestation*.

Cicadelle

À savoir :
Les piqures de cicadelles se traduisent par de petites taches blanches sur les feuilles. Les symptômes sont fréquemment observables mais le préjudice sur le rendement est limité.

Pucerons

À savoir : La présence de pucerons sur sorgho, courant juin, est fréquente mais, le plus souvent, de courte durée.

Conseils :
Si les colonies sont en forte croissance (voir seuils ci-dessous) et si leur présence persiste, il est possible d’intervenir avec un produit spécifique*.

Heliotris

À savoir :
Des larves d’heliothis, noctuelle polyphage qui attaque diverses espèces cultivées (tomate, pois chiche, haricot, maïs, ..) peuvent être observées ponctuellement sur sorgho. Les dégâts interviennent sur la panicule et se traduisent par la destruction de grains en formation sur une partie plus ou moins importante de la panicule. Les attaques peuvent s’avérer très nuisibles dans les cas les plus graves.

* (pour connaître les produits autorisés, voire la réglementation en vigueur dans votre pays).